R15/17, le coupé populaire de Renault

Comme le mois dernier, restons sur le thème du coupé avec celui de Renault lancé en 1971 : le duo 15/17.

Fin 1971, le marché Français des coupés était relativement restreint : la Simca 1200 S vivait ses derniers jours et seul Peugeot proposait deux modèles à travers la 304 et le plus élististe 504. En fait, le marché était surtout animé par Fiat, Ford et Opel avec respectivement les 124, Capri et Manta. Ces dernières ont données des idées à Renault qui voulait intégrer dans sa gamme un véhicule moins sérieux et plus ludique que les 4, 12 et 16 de l’époque. Mais afin de limiter les coûts d’investissement au maximum, la recette de ses conccurrents a tout simplement été reprise : partir d’un véhicule de grande série. C’est la Renault 12, dont la conception simple et permettant une adaptation facile, qui servira de base.

En terme de design, Renault prendra le parti de proposer deux silhouettes, donc deux personnalités différentes : une plus sage à travers la 15 et une plus sportive avec la 17. La première se distingue par ses simples phares rectangulaires reprit de la 12 et par sa surface vitrée latérale importante. La 17 propose un avant plus agressif avec ses quatre phares ronds, très à la mode à l’époque (cf. Alfa-Roméo, BMW) et par un traitement du panneau arrière plus original : la forme du vitrage latéral s’inspire de l’Alpine A310 et Renault installe une fausse grille d’aération laissant penser que le moteur est situé à l’arrière !

Les finitions proposées sont celles que l’on connait bien chez Renault à l’époque à savoir les TL et TS, cette dernière étant synonyme de performance et plus haut de gamme. Le moteur de la 15 TL est celui de la R12 porté à 60 ch DIN (contre 54 ch DIN), les 15 TS et 17 TL se partagent le même moteur de 90 ch DIN issu de la R16. La 17 TS coiffe la gamme avec une alimentation par injection et 108 ch DIN, faisant d’elle la première Renault de série avec ce type d’alimentation. Ainsi les moteurs sont tous plus puissants que leur origine, Renault voulant ainsi placer ses coupés à un niveau supérieur. A noter qu’il était possible d’opter pour une boîte automatique sur les 15 TS et 17 TL, ce qui était encore assez peu courant à l’époque !

R15 TL Marron blog
Renault 15 TL marron métallisé

Jusqu’au restyling de février 1976, les 15/17 vont très peu évoluer si ce n’est que la 17 TS change de nom en 1975 pour devenir Gordini alors que la présentation ne suit pas du tout ce que Renault nous avait habitué avec les R8 et R12. J’ai donc imaginé ce a quoi elle aurait pu ressembler. On retrouve la couleur bleue, les bandes blanches, les jantes alus sont inspirées des Fergat tôle, on rajoute un petit becquet et des longues-portées. Ainsi, je la trouve un peu plus agressive.

R17 Gordini insta
Renault 17 Gordini bleu France

Mais revenons au restylage : les dénominations changent et la distribution des moteurs est différentes : les 15 deviennent TL et GTL et se partagent le même moteur de 60 ch. la 17 TL devient TS avec une augmentation de puissance pour passer à 98 ch. La Gordini conserve son moteur de 108ch. Renault voulant ainsi bien différencier le caractère « tourisme » de la 15 versus « sport » de la 17.

Au moment de la présentation des versions restylées en février 1976, je les trouvaient plus élégantes que les précédentes car sans doute influencé par le principe « tout neuf, tout beau » ! J’étais gamin mais aujourd’hui, avec le recul des années, je préfère clairement la première version et son pare-choc avant faisant le tour de la calandre. De même le hayon creusé de la première version à plus de caractère que celui plat de la restylée même si le bandeau de feux arrières courant sur toute la largeur de la voiture est sympa. L’intérieur, avec ses sièges pétales, était néanmoins plus moderne sur la série deux que sur la une.

Etant gamin, j’aimais beaucoup les 15 et 17 avec une préfèrence cependant pour cette dernière et je m’imaginais roulant dans une 17 TS jaune ou Gordini orange avec les fameuses stickers latéraux que l’on pouvait poser en seconde monte !

R17 TS jaune blog
Renault 17 TS jaune
R17 Gordini orange blog
Renault 17 Gordini orange

Comme à chaque fois dans mes articles, j’essaie de vous proposer un petit plus : modèle modifié ou version n’ayant pas existée. Donc, en plus de la 17 Gordini bleue illustrée plus haut, je vous propose une version haut de gamme de la 15 dénommée TX car c’est le label utilisé par Renault à l’époque pour distinguer ses modèles exclusifs. Faisons un clin d’oeil à la 16 TX en reprenant ses phares, rajoutons un peu de baguettes chromées sur la calandre ainsi que sur les flancs et terminons par des jantes alus exclusives, voyons le résultat ensemble :

R15 TX verte blog
Renault 15 TX verte

Cela lui change le regard, ce n’est pas inintéressant, néanmoins je reste sur la 17.

Le duo 15/17 aura finalement connu une carrière longue de huit années pour une production totale d’environ 300000 unités, elle sera remplacée en 1980 par la Fuego. Mais ceci est une autre histoire qui pourrait faire l’objet d’un nouvel article !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :