Opel Corsa « A » SR/GT/GSI : la citadine sportive

En novembre 1982, Opel se décide enfin à sortir son modèle citadin polyvalent, la Corsa. Il est le dernier constructeur généraliste à investir le segment bien après tous les autres : Fiat 127 en 1971, Peugeot 104 en 1972, Renault 5 la même année et Ford Fiesta en 1975. Sans parler des Citroën Visa, Autobianchi A112, Volkswagen Polo, etc… tous étaient avant Opel qui prit son temps. Certes il y avait bien la Kadett C City mais dérivant d’un véhicule du segment supérieur, sa taille était un poil trop imposante par rapport aux modèles cités ci-dessus. Longtemps cantonné aux véhicules à propulsion, héritage du clacissisme mécanique de la maison-mère Américaine, Opel a franchi le pas de la traction avant avec la Kadett D sortie en 1979, il était donc logique que sa petite sœur Corsa soit basée sur le même principe. Donc à priori une voiture réellement moderne ? Oui et non car les trains roulants, même à quatre roues indépendantes, restent quand même dans des solutions classiques et éprouvées. Par-contre, la Corsa se distingue de ses concurrentes par son dessin agréable et un tantinet sportif avec ses ailes élargies (sur 3 portes uniquement) d’inspiration toute Audi « Quattro-esque » ! Celui-ci très masculin fera beaucoup pour son succès. Les premières motorisations seront modestes : 993 cm3 de 45 ch et 1196 cm3 de 54 ch, il valait d’ailleurs mieux opter pour la seconde que pour la première. Je parle en connaissance de cause car ma première voiture était une Corsa équipée de ce modeste premier moteur. Autant vous dire que pour avancer, il fallait user et abuser de l’accélérateur et des changements de vitesse, ce qu’elle n’a visiblement pas apprécié puisqu’une des soupapes, fatiguée de ce rythme imposé par mon pied de plomb a rendu son tablier. Heureusement sans plus de gravité sur son voisin de piston !

Corsa A JS
Ma première voiture, un vrai foudre de guerre !

Vous l’aurez compris, la Corsa 1,0 n’était pas faite pour ce que j’aurais bien aimé faire avec, pour cela il aurait fallu se reporter sur la 1,3 SR avec ses 70 ch qui était déjà un véhicule plus sportif comparable à une 104 ZS ou A112 Abarth. Alors pourquoi ne pas acquérir celle-ci ? Les finances mon bel ami, les finances ! A l’époque, j’aurais bien aimé posséder la récente 205 GT très à la mode mais le prix de vente, même en occasion, combiné au tarif d’assurance prohibitif pour un jeune conducteur m’ont très vite ramené à la réalité ! Une occasion opportune m’ayant orienté vers la Corsa plus par défaut que par réel choix. J’ai donc rongé mon frein au volant de ma « JS » (Junior spéciale ?) blanche à défaut de 205 ou de Corsa SR. En plus de ce modeste moteur il faut reconnaître que la Corsa était plus rugueuse à conduire que ses concurrentes 205 ou VW Polo. J’avais échangé avec un copain pendant quelques jours ma Corsa contre sa Polo, le verdict était sans appel : d’un côté le caractère civilisé, doux d’un modèle de gamme supérieur pour la Polo ; de l’autre côté la rugosité, voire rudesse brute de décoffrage pour la Corsa. Nous étions tous les deux étonnés par la si grande différence entre ces deux citadines et mon ami était bien content de retrouver sa Polo !

Pour en revenir à la version sportive SR, il faut reconnaître que cette dernière, avec son bas de caisse noir, ses jolies jantes alu à trois branches et ses magnifiques sièges sport à tissus écossais, avait fière allure ! Opel confirmait avec celle-ci sont savoir-faire pour rendre une voiture sportive attrayante à regarder ! Plus tard, en 1984 Opel modifiera le sigle en GT faisant plus explicitement référence au sport que la dénomination SR.

Corsa A GT rouge
Opel Corsa GT

Mais au milieu des années 80, on était en plein boum des GTI et cette SR avec ses 70 ch faisait pâle figure en face des 205 GTI, R5 GT Turbo, Fiat Uno Turbo, Golf GTI et j’en passe. Opel décide donc bien tardivement, 6 ans après la présentation de la Corsa, de proposer une version digne de celles citées plus haut : la GSI !

Elle aura droit au moderne 1,6 l de la grande sœur Kadett avec une puissance de 100 ch, la présentation sera sportive mais néanmoins assez discrète finalement par rapport à la SR. Malheureusement, Opel n’est pas allé tout à fait au bout des choses car les trains roulants, certes adaptés, n’étaient pas à la hauteur de ses concurrentes. Oh, on n’est pas dans la caricature de la Ford Fiesta XR2 qui aimait bien prendre les chemins de traverses sur route bosselées ! Mais on n’est pas au niveau de la 205 GTI. D’ailleurs, son positionnement performances/tarif ne la place pas à son niveau mais un ton en-dessous, justement en face de la Fiesta XR2. Au final, cela reste néanmoins une voiture sympathique avec laquelle on peut s’amuser.

Corsa A GSI rouge
Opel Corsa GSI

La durée de vie de la Corsa A sera supérieure à dix ans et subira plusieurs évolutions : la calandre d’origine intégrée au pare-choc comme sur la première Visa (!) sera remplacée par un modèle plus classique en 1987 et un gros restylage de la face avant et de l’intérieur en 1990 lui permettra de maintenir les ventes jusqu’en 1993 laissant la place à une Corsa B beaucoup plus ronde plaisant plus à une clientèle féminine. Puis viendront les C, D et E actuelle. Mais de mon point de vue, aucune d’elles n’a réussi à reproduire un dessin aussi sympathique que la première, je trouve même que les deux derniers modèles sont trop hauts et étroits. La prochaine sera désormais basée sur une plate-forme PSA partagée avec les 208 et C3 laissant penser que les proportions seront plus équilibrées.

Comme souvent, je vous propose un modèle modifié et une fois n’est pas coutume, il s’agit d’une version plus sportive orientée Rally ; basée sur la première version de Corsa dans les couleurs typiques des Opel sportives de l’époque.

Corsa A Rallye blanche blog
Opel Corsa Rally

Pour la petite histoire, une fois passée la période de purgatoire de l’assurance jeune conducteur, j’ai fini par acquérir une 205 GT tant désirée mais… avec un petit « i » en plus qui fait toute la différence ! Ca valait bien le coup d’attendre deux ans non ?…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :