Alfa-Romeo Alfetta GTV6, mélodie en V6 majeur !

L’histoire d’Alfa-Romeo est jalonnée de hauts et de bas avec des véhicules qui ont marqué les esprits que ce soit de manière positive comme négative ! L’Alfetta GTV6 fait définitivement partie de la première catégorie.

Présentée en novembre 1980, la GTV6 reprend le moteur 6 cylindres, développé par l’ingénieur Busso, proposé pour la première fois sur la grande Alfa 6 en avril 1979. Il va donner une nouvelle dimension aux coupés GT/GTV lancés précédemment en juin 1974 et Alfa-Romeo en profite pour faire une grosse remise à jour esthétique : ainsi, extérieurement de gros pare-chocs en plastiques remplacent ceux plus fin en inox, les feux arrières sont d’un seul tenant au lieu d’être en deux parties et adieu les chromes remplacés par le noir mat. Une évolution finalement typique des années 80 ! Certains regretteront ce passage vers une ligne alourdie et surchargée, mais le style original en coin élaboré par Giugiaro subsiste et c’est bien le principal qui fait tout le charme de ce coupé.

GTV grise b
Alfetta GTV6 argent de 1980, notez l’absence de baguettes latérales

L’Alfetta coupé reprend la base mécanique de sa soeur berline et cette fameuse architecture transaxle avec moteur à l’avant et boîte de vitesse accolée au pont arrière garantissant un équilibre des masses optimal, ceci au bénéfice de la tenue de route. La première série disposait au départ d’un 1,8 l / 122ch quatre cylindres qui évoluera en 2l  / 130 ch en 1976 et qui sera épaulé vers le bas par un 1,6 l / 109 ch au même moment. Ces moteurs, aux caractères bien trempés et à la sonorité mélodieuse, feront beaucoup pour la réputation du GTV lui donnant de bonnes performances. Vous rajoutez à cela quatre vraies places, un hayon (une première chez Alfa) et une facilité de conduite qui feront de lui un véhicule polyvalent et grand tourisme.

Alfetta GTV rouge c
Alfetta GTV6 rouge de 1983 avec baguettes latérales et bas de caisse traité en anthracite

L’arrivée du six cylindres de 2,5 l et 160 ch va sublimer ce beau coupé en le plaçant dans la catégorie des véhicules les plus performants de l’époque, jugez plutôt : 213,35 km/h et 29 s 7/10e selon les mesures à l’époque de l’Auto-Journal. L’essai loue également la puissance à tous les étages, sa souplesse et son équilibre général très supérieur à la moyenne. Le tout dans une sonorité à l’échappement des plus agréable, bref, celui qui a roulé en GTV6 en gardera un excellent souvenir. Seuls bémols, une commande de boite récalcitrante, une course d’embrayage très longue (à la manière des BMW contemporaines), une direction dure et un train avant discutable. Sans parler des petits soucis de finition inhérents aux véhicules de la péninsule… Mais ça reste une auto attachante.

Cette voiture a beaucoup oeuvré en sport automobile, rallye entre-autres mais aussi championnat de France de production dont l’Alfetta GTV ravira la première place en 1983 et 1984. Alfa France fêtera l’évènement en proposant une série spéciale limitée à 300 exemplaires équipé d’un kit carrosserie Stand 21, de jantes alliage spécifiques et de bandes argent latérales.

GTV Production rouge b
Alfetta GTV6 Production rouge
GTV Production anthracite
Alfetta GTV6 Production gris anthracite

Bizzarement et contrairement à la première série « inox », le choix des teintes sur la GTV6 est extrêmement restreint : il n’y a guère que le rouge qui soit fun, à côté de ça il y a un noir, un gris anthracite et un argent ! Bien triste pour une sportive mais cela s’inscrit dans les habitudes des années 80, les Golf et 205 GTI par exemple proposaient un choix similaire. Voilà ce qu’aurait donné une variante sportive en jaune, j’en profite pour lui greffer des jantes de grand diamètre ainsi qu’une assiette surbaisée.

Alfetta GTV Jaune blog
Alfetta GTV6 Quadrifoglio Verde Spéciale jaune

L’Alfetta GTV devait remplacer un modèle à succès, la Giulia GT (souvent surnommé coupé Bertone). Une succession difficile mais qu’elle a réussi à transformer haut la main car produite au final à un peu moins de 140.000 exemplaires. Arrêtée en 1987, elle n’aura pas de descendance directe, il faudra attendre 1995 pour retrouver un coupé avec le vocable GTV chez Alfa-Romeo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :