Ford Escort XR3, à l’assaut des GTI !

La Ford Escort dont la première mouture fut présentée en 1968 était un pilier de la marque dans les années soixantes-dix, elle a gagné sa popularité grâce à ses versions sportives et ses participations aux rallyes. En 1975, elle est reconduite en reprenant les options techniques très classiques mais avec une robe modernisée.

Au moment de lancer la troisième génération en 1980, Ford ne pouvait pas ignorer le tournant technique opéré par la concurrence dans les berlines compactes : de nombreuses voitures étaient déjà passées depuis longtemps à la traction avant et aux roues indépendantes : Peugeot 204 et Audi 60 en 1965, Citroën GS en 1968, Renault 12 en 1969, etc… Ford était donc l’un des derniers constructeurs à faire sa révolution dans la catégorie. Mais quelle révolution ! Outre la partie mécanique, Ford allait faire table rase du passé et proposer un modèle en compléte adéquation avec l’air du temps. Le design classique à trois volumes des première et deuxième générations laisse place à un dessin simple, efficace fait de lignes droites et d’angles donnant un caractère certain à l’Escort. Fallait-il faire une deux ou une trois volumes ? Ni l’un, ni l’autre, Ford va se distinguer en proposant un arrière avec un léger décrochement qui en fera une deux volumes et demi ! Ce design la démarquant de la concurrence va beaucoup plaire et permettra de prolonger le succès connu avec les Mk1 et Mk2, notamment auprès des jeunes générations en âge de se payer une voiture. Neuve ou d’occasion car dans les années qui suivirent, j’ai connu nombres d’Escort mk3 appartenant à des copains : une L vert métallisée, une GL bleu marine, une Ghia Beige métal, une XR3 argent et une noire propriété d’un de mes profs de lycée ! La gamme étant pléthorique au niveau des moteurs et des finitions, chacun pouvait trouver son bonheur en fonction de ses moyens. Le coeur de gamme étant la 1300 GL, sans doute la version la plus vendue.

Mais l’Escort ayant eu un gros passé sportif avec les mk1 et 2, il fallait absolument proposer une version vitaminée et ce d’autant plus que la mode GTI était en plein essor ! C’est à la XR3 que sera dévolue cette tâche et le but est de mettre des bâtons dans les roues de la Golf GTI, mais il faut reconnaître que Ford a bien été timide mécaniquement parlant avec cette XR3 : partant d’un 1600 cm3 comme la concurrence, ce dernier ne délivre que 96 malheureux chevaux alors que la Golf en propose 110 depuis cinq ans ! Ceci, en plus avec une alimentation à carburateur ! Vous rajoutez un chassis qui n’est pas tout à fait à la hauteur des performances et vous comprendrez que la XR3 ne va pas faire d’ombre à la reine Golf. Par-contre, elle excelle dans une présentation plus qu’avenante et un équipement complet par rapport à la chiche Golf. C’est vrai que la jolie ligne d’origine est rendue agressive juste ce qu’il faut avec ses bas de caisses, spoiler et becquet noir mat.

Escort XR3 rouge
Ford Escort XR3 rouge

C’est vraiment le principal atout de la XR3 qu’il faudra plus considérer comme une GT nerveuse que comme une vraie sportive. Ford va (un peu) rectifier le tir en 1982 en montant l’injection sur le moteur lui faisant gagner quelques chevaux pour culminer à 105 ch, la rapprochant ainsi de sa grande rivale. Elle en profite pour devenir XR3i.

Escort XR3i bleue
Ford Escort XR3i Bleu métallisé

Mais cela ne sera pas suffisant et il faudra attendre la RS1600i revue de fond en comble par le département Ford Motor Sport pour enfin avoir une Escort digne de la lignée des GTI : moteur, transmission, suspensions, train avant ont été revus et avec 115ch elle pouvait enfin jouer dans la cour des grands. Elle fut même considérée comme la référence des sportives en 1982. Enfin une alternative crédible à la Golf avec à la fois un super look, de bonnes performances et une tenue de route sportive.

Escort RS1600i
Ford Escort RS1600i argent

L’histoire ne s’arrête pas là, car en 1985, peu de temps avant le restylage, Ford propose une RS Turbo de 132 ch bizzarement basée sur le chassis peu sportif de l’XR3 et non-pas sur celui de la RS1600i ! Autant vous dire que beaucoup se sont fait des frayeurs à son volant et a, de ce fait, traîné une réputaton de tombeau roulant tout au long de sa carrière !

Mais imaginons que Ford ait commercialisé une version plus « racing » de sa XR3 en la baptisant « Mexico » en clin d’oeil aux versions sportives des mk1, elle aurait pu ressembler à cela :

Escort XR3 sport jaune
Ford Escort XR3 Mexico jaune
Escort XR3 sport
Ford Escort XR3 Mexico verte

Preuve de l’intérêt de l’escort mk3 : elle a été élue voiture Européenne de l’année 1981 par une association de journalistes automobile. En 1986 elle va devenir mk4 en subissant un gros restylage comme Ford sait si bien le faire, le design perdra un peu de caractère mais cela restera une voiture très élégante surtout en version XR3i. Les choses se gâterons avec la série mk5 de 1990 qui va hypertrophier le design général de la mk3 et le banaliser en même temps, elle perdra à mes yeux beaucoup d’intérêt. En 1998, la Focus va définitivement enterrer l’Escort en reprenant sa place dans la gamme Ford.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :