VW Golf GTI : développée secrètement !

A la fin de l’article sur la 205 GTI, je vous avait promis de reparler de la Golf GTI, dont acte !

Au début des années 70, la marque Volkswagen n’était pas au meilleur de sa forme : elle vivait principalement sur la Coccinelle âgée de plus de 20 ans mais qui a connu un succès immense et historique. A côté d’elle, il y avait une gamme hétéroclite : des modèles inspirés sur son architecture mécanique à moteur arrière, des tractions avant (RO80, K70) issues de la marque NSU rachetée quelques années auparavant. Mais aucun de ces modèles ne se vendaient vraiment bien et la marque commençait à rencontrer des difficultés financières. Il fallait donc donner un grand coup de balai afin de renouveler complètement la gamme, lui donner une cohérence et penser à remplacer la Coccinelle qui commençait sérieusement à dater techniquement face à la concurrence. En face, de nombreux constructeurs étaient passés à la traction avant avec réussite et pour citer quelques exemples : Alfa-Roméo Alfasud, Citroën GS, Fiat 128, Peugeot 204, Renault 12, Simca 1100, etc… Sous la direction de Rudolf Leiding, il est décidé de partir de la base technique de la toute première Audi 80, marque faisant également partie du groupe, afin de créer trois modèles qui vont remettre à plat la politique produit : il s’agit, dans l’ordre d’apparition, des Passat, Scirocco et Golf. D’un point de vue design, Volkswagen est allé frapper à la porte des Italiens, dont la réputation dans le domaine n’était plus à faire et c’est Giugiaro qui aura l’honneur de créer ces trois modèles dont la Golf qui nous intéresse aujourd’hui. Il a donné à cette dernière des formes simples, cubiques, bien dans l’air du temps et qui ont tout de suite plu au plus grand nombre. Commercialisée en 1974, la Golf a très vite rencontré le succès, notamment en Allemagne où elle a, à la fois remplacé la Coccinelle et pris la tête des ventes dès 1975. Mais à côté des versions « normales », il a été décidé d’adjoindre une version sportive qui portera le nom de GTI. Mais cela ne s’est pas fait sans mal, ce sont deux ingénieurs passionnés de sport automobile, Alfons Löwenberg et Anton Konrad qui sont à l’origine de ce projet. ils ont essayés de convaincre la direction de Volkswagen du bien fondé du modèle mais cette dernière a dans un premier temps rejeté leur proposition ! loin de les décourager, ils ont continués à développer ce modèle en cachette et après quelques atermoiements, ont réussi en final à imposer leur idée. Pour la petite histoire, on parle d’une réunion décisive avec quelques personnes clés autour d’un « Kaffee Kuchen » au domicile de Konrad et préparé par sa femme ! La force de la Golf GTI est d’être un véhicule réellement sportif mais restant polyvalent, pratique et utilisable par tout le monde au quotidien. Cette dernière est donc présentée au salon de Francfort 1975 avec une motorisation de 1588 cm3 développant 110 ch DIN grâce à une alimentation par injection très avant-gardiste sur un petit véhicule à l’époque. Ce moteur provient en fait tout simplement de l’Audi 80 GTE développée chez les collègues d’Audi. Au départ, elle n’était disponible qu’en argent et rouge illustrée ci-dessous.

Golf GTI 1 rouge compo blog
Première version de la Golf GTI avec ses petits pare-chocs et petits feux arrières

Le succès fut ici aussi très grand et pas seulement en Allemagne, toute l’Europe s’est pris d’un engouement pour ce véhicule qui a démodé d’un seul coup les coupés de l’époque, Ford Capri et Opel Manta en tête. La Golf GTI est devenue un véritable phénomène de mode et a lancé la vague GTI qui engendrera dans les années 80 de nombreux modèles sportifs chez beaucoup de constructeurs. Prévue au départ pour être produite à seulement 5.000 exemplaires, il s’en est finalement vendus plus de 470.000 ! Elle a également fait le bonheur des accessoiristes et tuners qui proposaient pléthore de jantes alus, spoilers, becquets, kits carrosserie, et j’en passe ! Pas toujours du meilleur goût d’ailleurs, défigurant parfois le design simple de la Golf. Il faut reconnaître que cette dernière en version GTI était chichement équipée par rapport à ses concurrentes de l’époque : des jantes en tôles de série, un éclairage faiblard qui explique entre-autres le choix si grand de jantes et pourquoi la calandre avec les feux supplémentaires était si répandue. Il a fallu attendre la toute fin de carrière pour que VW consente à sortir la Golf GTI « Plus » (en France, « Trophy » ou « Pirelli » sur d’autres marchés) équipée entre-autres de ces deux équipements, dont les jantes Pirelli avec le « P » caractéristique.

Golf GTI 1 2 noire + verte autostadt blog
A gauche : GTI 1800 vert lhassa avec jantes alus optionnelles, à droite : GTI 1800 « Plus », sur le parvis de l’Autostadt à Wolfsburg

Mais avant cela et en cours de carrière, la GTI a bénéficié d’évolutions telles que la boîte à cinq rapports en 1980, le moteur passant à 1781 cm3 et 112 ch donnant plus de souplesse, donc de meilleures reprises par rapport à la 1600, en 1983. C’était d’ailleurs le dernier baroud d’honneur de la GTI phase 1 car sa remplaçante était prévue pour 1984, mais celle-ci décevant un peu les fans du modèle : le poids plus important lui faisant perdre du pétillant. Il y avait donc une place à prendre et c’est la 205 GTI, arrivant à point nommé, qui reprit le flambeau de la Golf GTI phase 1 !

Alors pour donner une touche plus personnelle, je vous épargnerai une illustration de Golf « Tunée » mais pourquoi ne pas imaginer ce qu’a fait Peugeot avec sa 205 Rallye transposé sur une Golf ? Cela pourrait ressembler à l’illustration suivante :

 

Golf GTI 1 racing orange blog

 

Golf GTI 1 AR racing bleue blog

Aujourd’hui la Golf GTI 1 fait partie des Youngtimers dont la cote ne cesse d’augmenter, en particulier la première version à petits feux arrières et petit pare-chocs.

Qu’auraient pensés les compères Konrad et Löwenberg si on leur avait dit au milieu des années 70 que leur modèle aurait un tel succès, qu’il serait à l’origine d’un phénomène de mode et que quarante ans plus tard il y aurait une septième génération de Golf GTI ? Sans doute qu’on délire totalement, et pourtant !…

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :